Vous êtes ici

MÉCÉNAT

 

Investissez sur les chemins de Saint-Jacques, faites un don !

Les chemins ont besoin de vous !!!! Et le patrimoine aussi...

La loi de 2003 sur le mécénat permet aux particuliers et aux entreprises de soutenir des projets de restauration du patrimoine en déduisant une partie substantielle de vos dons de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur le revenu. 

 

 

 Église Notre-Dame-du-Bourg à Rabastens (Tarn)

Fondée par l’abbaye de Moissac, l’église Notre-Dame-du-Bourg à Rabastens fait la fierté de la commune. Consacrée en 1318 par l’archevêque de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est ornée de célèbres peintures murales aux couleurs chatoyantes mais assez défraîchies.

 

Halte sur l’itinéraire qui relie l’abbatiale Sainte-Foy à Conques à la basilique Saint-Sernin à Toulouse (GR®36, 46), elle est célèbre pour son importante iconographie consacrée à saint Jacques, notamment la représentation de sa translation : son corps navigua sur une barque de pierre pour être enseveli au Campus Stellae.

 

L’ensemble de l’édifice a besoin d’une importante restauration des toitures, des voûtes, des peintures et de l’éclairage. 

 

©G. Ahlsell de Toulza©G. Ahlsell de Toulza©G. Ahlsell de Toulza


Engagez vous pour aider la municipalité à sauver ce patrimoine en devenant mécène de ce vaste chantier. Rejoignez le club des mécènes : clubdesmecenesderabastens@outlook.fr

 

Plaquette de de souscription au mécénat

 

Notre-Dame-du-Bourg, six siècles d'histoire à Rabastens :

 

 Ancienne abbatiale à Saint-Gilles (Gard)

 

©JJ Gelbart / ACIR Compostelle

 

Certains édifices  qui jalonnent les chemins de Compostelle ont besoin d'une forte et coûteuse restauration afin d'assurer leur préservation. Les dons faits pour la restauration de ces édifices sont déductibles de l'impôt sur le revenu et de l'impôt sur les sociétés.

Ces projets de restauration sont soutenus par la Fondation du patrimoine qui garantit le bon usage des dons et vous délivre les reçus fiscaux.

Sur l'itinéraire d'Arles, l'abbatiale Saint-Gilles, point d'aboutissement des chemins éponymes, est un chef-d'oeuvre de l'art roman. Elle a particulièrement souffert du temps et des hommes. Ses 900 ans ont été célébrés en 2016 et la municipalité engage désormais le grand chantier de restauration de l'édifice et de son écrin pour lui restituer l'éclat qu'elle eut au moyen-âge comme un des principaux centres de la Chrétienté.

 

Pour en savoir plus :
www.fondation-patrimoine.org/les-projets/abbatiale-de-saint-gilles