Vous êtes ici

Historique 

Halte

 

En 1987, les anciens itinéraires de pèlerinage dits « chemins vers Saint Jacques de Compostelle » sont proclamés Itinéraire Culturel Européen par le Conseil de l’Europe.

 

En 1990, l’Association de Coopération Interrégionale « Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle », (ACIR Compostelle) est créée par les Conseils Régionaux de Midi-Pyrénées, d’Aquitaine et de Languedoc Roussillon. Elle prend la forme d’une association loi 1901.

 

Son action est inaugurée à la Croix des Trois Evêques, à Aubrac, le 25 juillet, en présence d’un grand concours de personnalités.

 

Cette création s’inscrit dans un double contexte :

  • en France, la décentralisation confie aux régions des compétences pour le développement touristique et pour la promotion des identités régionales ;
  • dans le sud ouest de l’Europe, le travail transfrontalier unit l’Espagne et la France autour d’actions de coopération sur le tourisme, la culture, le patrimoine…

 

L’ACIR Compostelle concrétise la mise en oeuvre d’une action publique pour identifier, aménager, valoriser et animer les anciens itinéraires de pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Elle répond à la reconnaissance par le Conseil de l’Europe de leur rôle de brassage des peuples et de ferment d’une identité commune. L’association a donc vocation à apporter un contenu à cette reconnaissance. Elle accompagne l’explosion de notoriété et de fréquentation qui a suivi l’année jacquaire 1993. 

 En 1995, l’ACIR Compostelle, la Fédération Française de la Randonnée Pédestre et la Société française des Amis de Saint-Jacques s’unissent pour œuvrer en commun à l’aménagement des 4 grands itinéraires en France et pour conjuguer leurs compétences et réseaux respectifs. 

 

La responsabilité de gérer un public toujours plus nombreux, de le sensibiliser aux valeurs portées par un héritage culturel, l’enjeu de développement territorial, la multiplicité des acteurs concernés et la variété des compétences requises, la multiplication des projets, des itinéraires, des publications… ont vérifié le besoin d’un organisme permanent, public, à la fois centre de ressources, de mutualisation, d’expertise et de veille.

 

Depuis 1998, les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en raison de leur Valeur Universelle Exceptionnelle. Ceci crée une responsabilité publique de gestion durable de ce qui est désormais considéré comme un bien commun de l’Humanité, un témoignage d’un moment et d’une pratique spirituelle dans une des civilisations, celle de l’Europe médiévale. 

 

L’ACIR Compostelle a été présidée jusqu’en 2004 par Marc Censi, ancien Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées (1989 – 1998).