Vous êtes ici

Arzacq-Arraziguet (Pyrénées-Atlantiques, Aquitaine)

Centre d'accueil des pélerins©G. CABARRY ; Lavoir©G. CABARRY ; Place à arcades©M. BOUSQUET
Accès pédestre

Voie du Puy-en-Velay, GR®65

Géolocalisation 43° 32′ 12″ Nord 0° 24′ 41″ Ouest Altitude De 95 à 238 mètres

Chef-lieu d'un canton vivant et animé, Arzacq est un bourg très ancien qui s'est développé au pied d'une motte castrale, puis autour des deux vastes places de la République et du Marcadieu.


A la fin du XIIIè siècle, une bastide est créée et un château est construit, dont il ne reste plus aujourd’hui que la Tour de Peich. Louis XII y séjourna une nuit en 1620.


Contrairement à la plupart des bastides, celle d’Arzacq possède une forme allongée avec une place centrale rectangulaire et non un plan en damier. Sur la place de la République, on peut encore admirer les arcades, des maisons à double toit et lucarnes à capucines, ou encore des façades avec des fenêtres à meneaux et des personnages sculptés. En ce lieu se déroulait naguère le plus grand marché des pays de l'Adour et des Gaves qui était réputé pour la vente de sel, de résine, de céréales et de graines.


Arzacq avait autrefois une position militaire stratégique, de par sa situation au carrefour des voies commerciales.


C'est par Arzacq que le marcheur entre en Béarn. Dans l'église déplacée et reconstruite au XIXe siècle, il peut admirer les vitraux de maître Emile Thibault dont l'un d'eux représente Saint-Jacques le Majeur. Sont à observer également au sein de l’église une Vierge à l'Enfant en bois de tilleul polychrome, don d'Anne d'Autriche, et un Christ en croix en bois.


Sur la place du Marcadieu, une œuvre contemporaine représente le chemin de Saint-Jacques de façon stylisée, avec des poteaux proportionnels à l'altitude des étapes des divers chemins.


Les randonneurs font souvent une halte à l’arbre du pèlerin, vieux chêne sur lequel les pèlerins disposent des objets divers (chapelets, coquilles, chaussures, fanions…).

A voir


  • La Tour de Peich, vestige du château de Peich (XIIIe siècle)

  • Eglise du XIXe siècle, avec son Christ en bois et une Vierge à l’Enfant du XVIe siècle

  • Place de la République, dite place à arcades (XIIIe siècle)

  • Presbytère et sa façade à galets roulés (XIXe siècle)

  • Gentilhommière du XVIIIe siècle au double toit de tuiles picou percé d’oeils de boeuf et flanquée de deux pavillons, et autres maisons bourgeoises du XIXe siècle sur la place du Marcadieu  

  • Lavoirs avec un toit en forme de fer à cheval (XIXe siècle)

  • Mât des Associations, inspiré de la tradition bavaroise (Arzacq étant jumelée avec Schwarzach en Bavière)

  • Représentation du chemin de Saint-Jacques sur la place du Marcadieu

  • Arbre du Pèlerin, vieux chêne sur lequel les pèlerins déposent des objets divers

A déguster

Jambon de Bayonne, garbure, poterie de Garos, canard gras, haricots maïs du Béarn.

Rendez-vous permanents


  • Du Bruit sous les Arcades, début août ; festival de musique et d’arts vivants

  • Pélère en Soubestre, en mars ; fête faisant revivre la tradition du pèle-porc en Béarn, avec des animations autour du cochon et des produits dérivés

  • Stage Unesco, en juillet ; stage international avec des activités sportives et culturelles

  • Festival de rue, juillet ou août ; animation de la place de la Bastide avec du cirque, des concerts, des artistes de rue….

Commerces et services

  • Tous commerces & services
  • Hébergement

Hébergements

Accès

Contacts

Office de Tourisme Intercommunal « en Soubestre »
45 Place de la république
64410 Arzacq-Arraziguet


Tel : 05 59 04 59 24
Mail : 
ot.soubestre@wanadoo.fr


Mairie
Place de la République
64410 Arzacq-Arraziguet


Tel : 05 59 04 54 72
Mail : mairie@arzacq.com
Site Internet : www.arzacq-arraziguet.fr