Vous êtes ici

Moissac (Tarn-et-Garonne, Occitanie)

Vue de l'église abbatiale Saint-Pierre depuis le cloître©CRT Midi-Pyrénées/D. Viet ; Portail de l'église©ACIR/JJ.Gelbart ; Vue aérienne©CRT Midi-Pyrénées/D. Viet
Accès pédestre

Voie du Puy-en-Velay, GR®65

Géolocalisation 44° 06′ 17″ Nord 1° 05′ 06″ Est Altitude De 59 à 199 mètres

Halte sur l’actuel chemin de Compostelle entre le Puy-en-Velay et Saint-Jean-Pied-de-Port, Moissac est un haut lieu de spiritualité et de pèlerinage depuis le XIe siècle. Les moines de ce bourg monastique, qui entretenaient des liens privilégiés avec l’Espagne, furent un relais considérable pour l’abbaye de Cluny souhaitant diffuser la réforme grégorienne en Occident. Le cloître, l’abbatiale et son portail monumental, sont des témoignages exceptionnels de cette époque, et des chefs d’œuvres de l’art roman.

Grâce à la découverte d’un autel primitif sous le chœur actuel, nous savons que l’abbatiale existe au moins depuis le IXe siècle. Plusieurs fois reconstruite, elle est devenue aujourd’hui un édifice gothique dont la nef, entièrement peinte, renferme des trésors de la statuaire médiévale. Le portail de l’abbatiale a été réalisé au début du XIIe siècle. Son tympan illustre un passage de l’Apocalypse de Saint-Jean, des scènes de la vie du Christ et des représentations de péchés. Le cloître, avec ses 76 chapiteaux dont la majorité est historiée, représente dans la pierre la vision que les moines avaient du monde. L’abbatiale et le cloître sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France ».

Moissac rayonne également au niveau culturel depuis le Xe siècle, grâce notamment à l’art de l’enluminure. L’activité de son scriptorium était intense. Dans cet atelier les moines copiaient des manuscrits religieux ou profanes qu’ils ornaient ensuite d’enluminures.

 Aujourd’hui, sont implantés à Moissac l’Ensemble Organum et le Centre Itinérant de Recherche pour les Musiques Anciennes (CIRMA). Ils s’appuient sur l’étude de répertoires anciens pour reconstituer un patrimoine musical essentiel au monde médiéval.

 Dominant la cité, le point de vue de la Vierge permet d’admirer le site de Moissac, inscrit dans un méandre du Tarn au pied des coteaux du Quercy. Le Tarn a joué un rôle important dans le développement économique de la commune, les berges ayant servi aux activités portuaires jusqu’au XIXe siècle.

Dans les années 1930, la ville décide d’y installer une station uvale pour promouvoir les cures de Chasselas, raisin doré qui fait la fierté de Moissac. Si l’on cultive ici la vigne à vin depuis l’Antiquité, ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que les habitants se lancent dans la production de Chasselas. L’Uvarium, pavillon Art Déco, témoigne aujourd’hui de ce riche savoir-faire.

A voir

  • Abbatiale Saint-Pierre et cloître (IXe au XVe siècle, inscrits sur la Liste du patrimoine mondial au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France »)
  • Eglise Saint-Martin (IXe siècle, aménagée dans des thermes gallo-romains)
  • Christ en croix roman (XIIe siècle)
  • Ensemble monumental de la mise au tombeau (XVe siècle)

A déguster

Le Chasselas doré de Moissac

Rendez-vous permanents

  • Festival de la Voix, fin juin
  • Nuit des musées, en mai
  • la Fête des Fruits et du Chasselas, mi-septembre
  • Fête des marins de Moissac, à la Pentecôte 
  • Musique Organum, 24 et 25 juillet, grande journée de l’improvisation dans les musiques anciennes et fête de Saint-Jacques-de-Compostelle

Commerces et services

  • Tous commerces & services
  • Hébergement

Hébergements

Accès

Contacts

Office de Tourisme
6, place Durand de Bredon
82200 Moissac

Tel : 05 63 04 01 85

Mail : tourisme@moissac.fr
Site Internet : http://tourisme.moissac.fr

Mairie
3, place Roger Delthil
82200 Moissac

Tél : 05 63 04 63 63
Site Internet : www.moissac.fr