Vous êtes ici

Le Camino Francés

Le Camino Francés, ainsi dénommé en raison des "Francs" et des pèlerins venus de France, est le plus mythique mais aussi le plus cosmopolite des itinéraires espagnols. Ce chemin était un axe de peuplement le long de la frontière avec les Maures. On y accède par la Navarre (col de Roncevaux depuis Saint-Jean-Pied-de-Port) ou par l’Aragon (col du Somport depuis Oloron-Sainte-Marie).

Il est jalonné de cités qui se présentent comme un condensé de l’art religieux européen où tous les styles se côtoient. La dévotion à saint Jacques mais aussi à une foule de saints et de saintes imprègne le parcours. Le Camino Francés a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1993.

 

Le moment fort de l’itinéraire est la traversée de la Meseta, grand plateau brûlant de soleil en été, redoutable sous les orages, et balayé par un vent glacial en hiver. Il s’étire entre Burgos et Léon.

 

O Cebreiro, qui culmine à 1300 m d’altitude, est l’autre haut lieu du Camino, avant d’entamer la descente vers la douce Galice. Le lieu fut une possession de l’abbaye Saint-Géraud d’Aurillac. 

 

L'itinéraire est très bien équipé en hébergements. Il est abondamment balisé par une multitude de signes, panneaux, flèches et autres marques. La fréquentation y est importante et constitue elle aussi une sorte de balisage visuel du chemin. Ce dernier est en effet peuplé de nombreux marcheurs et cyclistes, notamment en été et sur les 100 derniers kilomètres. La forte fréquentation de juin à septembre peut dissuader les vétérans et les adeptes d’un ressourcement spirituel.

Tableau récapitulatif des étapes

Tableau détaillé des étapes

BIBLIOGRAPHIE