Vous êtes ici

Signalétique et balisage

 

 

itinéraires culturels européens

 

 

Le balisage des sentiers dans la nature et dans la traversée des villes et agglomération nécessite d’être harmonisé au niveau national et européen pour que chaque cheminant, d’où qu’il vienne puisse progresser en toute sérénité et sécurité.

L'Agence met à votre disposition un document précisant les règles d’utilisation de l’emblème commun des Chemins de Saint-Jacques - Itinéraire culturel européen. Il rappelle les solutions de balisage des sentiers homologués GR® par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre et présente la solution de balisage pour des itinéraires jacquaires non homologués GR®.   


Documents à télécharger :

 

sentiers de grande randonnée

 

 

Le balisage rouge et blanc des sentiers homologués GR® (Grande Randonnée) est mis en oeuvre par les bénévoles de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre ou par des prestataires, dans le respect d’une charte de signalétique, disponible ici.

 

itinéraires pèlerins

La Fédération Française des Associations des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, partenaire de l'Agence, dispose d'un document décrivant les règles de balisage sur les itinéraires vers Compostelle, qu'ils soient homologués GR® ou pas.

Ce document est disponible ici.

 

signalétique d’interprétation

 

 

Un sentier pédestre est une fenêtre ouverte sur un territoire et ses habitants. Il est parfois nécessaire de jalonner les itinéraires par des dispositifs de médiation qui proposent un récit et des contenus permettant à chacun de se situer dans la géographie et dans l’histoire du lieu. Ce volet d’intervention « signalétique d’interprétation » prolonge l’aménagement d’un sentier de grande randonnée en lui apportant une dimension culturelle.


Le guide pratique ci-dessous a pour objectif de vous aider à créer le meilleur aménagement possible, de sa phase de conception et de réalisation à la pose. Les préconisations en matière de signalétique qui vous sont proposées ont pour but d’identifier le chemin de Saint-Jacques et de qualifier les contenus et les supports. Il s’agit d’harmoniser sans uniformiser les solutions que chaque territoire mettra en œuvre.


Guide pratique "Signalétique d'interprétation sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle"

 

Un exemple à suivre :  la charte signalétique du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans sa traversée du Tarn-et-Garonne (maître d’ouvrage : Conseil départemental du Tarn-et-Garonne. Conception 2020. Réalisation prévue 2021)

Cette charte signalétique reprend des principes techniques parfaitement éprouvés et fait appel aux procédés de fabrication recommandés dans ce document. Elle découle étroitement du mobilier mis au point pour l’aménagement du chemin d’Aubrac à Conques (Aveyron), en 2013. La typologie reste globalement inchangée, mais quelques « erreurs de jeunesse » ont été corrigées :

  • Simplification de la gamme avec une standardisation des hauteurs de poteaux et la suppression d’éléments s’étant avérés coûteux en fabrication pour peu d’intérêt (marquages petit formats en lutrins, totems moyen format).
  • Création d’un panneau vertical moyen format (450 x 900) annonçant les grandes séquences paysagères ou marquant les entrées et sorties des linéaires aménagés. Il remplace les totems moyen format pour un coût moindre. L’intégration paysagère et la mise en place sont également améliorées.
  • Simplification technique du châssis porteur des tables paysage.
  • Utilisation de faces arrière teintées de façon « neutre » (kraft), de manière à améliorer l’intégration paysagère (pas de vision sur des faces blanches éblouissantes).
  • Augmentation de l’épaisseur de certains marquages, afin d’améliorer la solidité du mobilier (pupitres et tables paysage en particulier).

À noter que la découpe en arc de cercle de la partie supérieure des totems, élément identitaire des chartes signalétiques ENS et randonnée du Département de l’Aveyron n’a, fort logiquement, pas été reprise. Bois classe IV et acier inox sont utilisés en lieu et place du châtaignier et de l’acier Corten aveyronnais (diminution des coûts).

Charte détaillée en téléchargement

clou pour identifier les lieux du patrimoine mondial 

 

 

Un clou au sol « patrimoine mondial » a été développé pour jalonner les traversées piétonnes de Saint-Chély-d’Aubrac, Saint-Côme-d’Olt, Espalion et Estaing. Il identifie l’appartenance de ces communes au bien du patrimoine mondial « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France ».

Ce clou a été conçu à l’initiative du Pays du Haut-Rouergue dans le cadre d’un projet global de valorisation du Chemin de Saint-Jacques, qui constitue aujourd'hui un exemple.

L’usage du clou a été autorisé par la Commission nationale française pour l’Unesco afin d’être mis à disposition des 95 communes concernées en France. 
Un cahier des charges précisant les conditions de son implantation dans le cadre d’une démarche globale de valorisation est disponible ici.

 

clou pour identifier les lieux de l'itinéraire culturel européen vers Compostelle

 

 

Le clou « Chemins de Saint–Jacques de Compostelle - itinéraire culturel européen » est un élément d’identification de l’appartenance au réseau des itinéraires pédestres vers Saint-Jacques de Compostelle proclamés Itinéraire culturel européen par le Conseil de l’Europe en 1987.

Il identifie la commune qui s'en équipe comme le maillon d’un itinéraire européen et indique que le sentier pédestre est revêtu d’une dimension culturelle. Son implantation participe à la démarche de qualification du tracé du « chemin de Saint-Jacques » dans un centre urbain : il met en scène un parcours urbain qualitatif destiné aux visiteurs, touristes, promeneurs, randonneurs ou pèlerins, en reliant des monuments significatifs du patrimoine jacquaire dans un centre historique.

Un cahier des charges précisant les conditions de cette implantation  est disponible ici.