Vous êtes ici

Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne, Occitanie)

Cloître de l'ancienne cathédrale©CRT Midi-Pyrénées/D. Viet ; Vue de l'ancienne cathédrale©CRT Midi-Pyrénées/D. Viet
Accès pédestre

Voie des Piémonts, GR®78

Géolocalisation 43°01’39’’ Nord et 00°34’15’’ Est Altitude De 421 à 1016 mètres

Saint-Bertrand est implantée au sud de la Haute-Garonne entre plaine et montagne, au carrefour des vallées pyrénéennes de Garonne, de Pique, de Barousse, d’Aure et de Louron. Cet emplacement a favorisé à l’époque romaine une économie basée sur l’élevage et l’exploitation du bois, du fer et du marbre de Saint-Béat.

La ville fut prospère de l’époque augustéenne (63 avant J.C. à 14 après J.C.) jusqu’aux invasions barbares à partir du IIIe siècle. Les deux siècles suivants, le centre urbain quitta la ville basse pour s’implanter sur la colline.

Trois noyaux se formèrent autour de trois édifices religieux : la cathédrale sur la colline, l’église Saint-Julien succédant à une basilique paléochrétienne dans le quartier du Plan, et Saint-Just dans la zone funéraire de Valcabrère, à l’écart du village médiéval.

Après une longue période d’abandon, la cité fut sortie de sa léthargie au début du XIIe siècle par l’évêque de Comminges, Bertrand de l’Isle. Petit fils du comte de Toulouse Guillaume Taillefer, il reprit en main le chapitre, réédifia la cathédrale et construisit un cloître. Très vénéré, il fit l’objet d’un important pèlerinage après sa mort. On lui attribua plusieurs miracles, dont celui d’avoir, par la seule force de sa foi, tué un crocodile qui semait la terreur dans la région. A l’intérieur de la cathédrale, un étrange ex-voto illustre cette légende.

Sur le tympan du portail roman, les cheminants pourront reconnaître saint Bertrand debout derrière la Vierge, qui les accueille sur le seuil de sa cathédrale. Le tympan illustre aussi la scène de l’Epiphanie, image particulièrement suggestive pour les pèlerins car les mages faisaient un long voyage en suivant cette mystérieuse étoile observée en Orient.

A voir

  • Ruines antiques et remparts gallo-romains
  • Vestiges de la basilique paléochrétienne (IVe siècle)
  • Ancienne cathédrale Notre-Dame (XIe siècle, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France »)
  • Chapelle Saint-Julien, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France »
  • Les Olivétains II (XIXe siècle, ancienne gendarmerie et actuelle exposition archéologique dédiée aux rites funéraires convènes)
  • Musée du blason et des ordres de la chevalerie
  • La basilique Saint-Just à Valcabrère, à 2 km, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France »

A déguster

Fromages, gâteau à la broche, miel

Rendez-vous permanents

  • Festival de musique du Comminges, en juillet et août
  • Les nocturnes de Saint-Bertrand, un soir par semaine en juillet et en août

Commerces et services

  • Bar
  • Poste
  • Restaurant
  • Hébergement

Hébergements

Accès

  • En voiture : A 64, RN 117, RN 125
  • En train : gare SNCF de Montréjeau-Gourdan-Polignan à 9km - www.ter-sncf.com
  • En car : services d'autocars pendant la saison touristique à partir de Lourdes et de Luchon.
  • En avion : aéroports de Tarbes-Lourdes à 70km - www.tlp.aeroport.fr

Contacts

Office de Tourisme Les Olivetains
Place du Parvis
31510 Saint-Bertrand de Comminges

Tél : 05 61 95 44 44
Mail : olivetains@wanadoo.fr
Site Internet : www.tourisme-haute-garonne.com

Mairie
Parvis de la cathédrale
31510 Saint-Bertrand-de-Comminges

Tel : 05 61 88 33 12
Mail : mairie.stbertrandcomminges@wanadoo.fr
Site Internet : www.cc-hautcomminges.fr/1-19138-Saint-Bertrand-de-Comminges.php